Paris

PARIS

Où fait-il bon même au cœur de l’orage
Où fait-il clair même au cœur de la nuit
L’air est alcool et le malheur courage
Carreaux cassés l’espoir encore y luit
Et les chansons montent des murs détruits

Jamais éteint renaissant dans sa braise
Perpétuel brûlot de la patrie
Du Point-du-Jour jusqu’au Père Lachaise
Ce doux rosier au mois d’août refleuri
Gens de partout c’est le sang de Paris

Rien n’a l’éclat de Paris dans la poudre
Rien n’est si pur que son front d’insurgé
Rien n’est si fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers
Rien n’est si beau que ce Paris que j’ai

Rien ne m’a fait jamais battre le cœur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris Paris soi-même libéré

Louis Aragon

8 réponses à “Paris

  1. S’autoriser la liberté
    Se retrouver quand on se perd
    Dans les concessions répertoriées par d’autres
    Cesser de crever étouffé
    De sa présence impétueuse
    Aux tréfonds ouvrir l’écluse où elle se vautre

    Dans la fange des lâchetés concédées
    S’autoriser la liberté
    Gueuler à la nuit hurlante
    Jouir de tant de voix
    Crier pleurer rugir de concert
    Et lâcher l’orgue puissante

    Sur la gamme des tus et des silences
    Tourner la page lever le voile
    S’autoriser la liberté
    Divulguer asséner et sans violence
    Murmurer son humilité
    Accepter qu’elle se dévoile

    Aux autres nue et imparfaite
    S’accorder aux mains tendues
    Vouloir ne devenir que l’être
    S’autoriser la liberté
    Etre voulu être attendu
    Pour la seule authenticité

    Défaut du grain perle noire
    Irrégulière dans sa beauté
    Aimer plus que l’autre vouloir
    Ni caser ni ranger ni voler
    Ce qui n’appartient à personne
    Autoriser la liberté

    LO

    Aimé par 4 personnes

  2. S’autoriser la liberté
    Se retrouver quand on se perd
    Dans les concessions répertoriées par d’autres
    Cesser de crever étouffé
    De sa présence impétueuse
    Aux tréfonds ouvrir l’écluse où elle se vautre

    Dans la fange des lâchetés concédées
    S’autoriser la liberté
    Gueuler à la nuit hurlante
    Jouir de tant de voix
    Crier pleurer rugir de concert
    Et lâcher l’orgue puissante

    Sur la gamme des tus et des silences
    Tourner la page lever le voile
    S’autoriser la liberté
    Divulguer asséner et sans violence
    Murmurer son humilité
    Accepter qu’elle se dévoile

    Aux autres nue et imparfaite
    S’accorder aux mains tendues
    Vouloir ne devenir que l’être
    S’autoriser la liberté
    Etre voulu être attendu
    Pour la seule authenticité

    Défaut du grain perle noire
    Irrégulière dans sa beauté
    Aimer plus que l’autre vouloir
    Ni caser ni ranger ni voler
    Ce qui n’appartient à personne
    Autoriser la liberté

    LO

    Aimé par 1 personne

  3. A reblogué ceci sur Bleuemarie……….. quelques pas dans le vaste mondeet a ajouté:
    Comme Rony, j’invoque Aragon…..pour partager

    Aimé par 1 personne

  4. Aragon, oui, Aragon, je ne vois rien de mieux pour dire l’indicible,
    Alors je « re blogue »
    Merci

    Aimé par 1 personne

  5. un poème de circonstance en ces moments tragiques pour Paris

    Aimé par 1 personne

  6. Merci pour ce poème d’Aragon qui épouse si bien la réalité .
    Bises

    Aimé par 1 personne

  7. Très bon choix pour ces mots de circonstances.

    Aimé par 1 personne

  8. « Alors à quoi Paris ressemble-t-il ?
    Au peuple de Paris.
    Est-ce que tu crois en Paris, fils d’Adam ?
    Je crois en Paris. »
    Nazim Hikmet, 15 mai 1958.
    Bises Rony

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s