Contre-jour

20 - 07 - 2016 matin d'étéS 002

Ça change tout. Dedans dehors. Du vert au noir, du bleu au gris. Reflet. De la pénombre à la clarté. Un matin chaud d’été.

Idées dedans idées dehors. Pensées bousculées, humeurs mélangées. Pensées cabossées de Juillet. Silence après les mots vénéneux et inutiles. Honte. Verbiages et vociférations sur une souffrance piétinée. Saccagée. Après ce soir d’été.

Ça change tout.

rony

 

Publicités

8 réponses à “Contre-jour

  1. Bonsoir Rony,
    J’aime les photos que tu ajoutes à tes petits textes. Ce beau Saint-Joseph devrai fleurir, ou bien a t-il déjà fleuri ? Cela me rappelle que j’en avais un il y a très très longtemps. Je réussissais grâce aux conseils de la grand-mère de mon fils de savoir comment le faire fleurir. C’était une femme de la terre en plein Sud de Bruxelles.
    Bisous à toi, poète de ta région.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est beau aussi ce que tu écris Rony. Tes mots sont forts. Tes mots sont justes et j’aime comment tu les poses, comment tu les juxtaposes pour en faire des idées percutantes. Comme je le soulignais sur mon blog, j’ai dû désactiver une fonction de wp qui m’empêche d’être tenue au courant de tes nouvelles publications; Je vais cliquer sur « avertissez-moi … des nouveaux commentaires » mais il doit exister autre chose pour les articles. Continuons à faire vivre le meilleur par nos mots. La culture et la beauté des choses possèdent en elles des forces insoupçonnées. C’est, me concernant, la seule chose dont je me sente aujourd’hui capable, démunie que je suis devant l’horreur. Quant aux mots, oui, il en est d’autres que je n’écoute plus. Il est des images que je ne regarde plus. Je me contente chaque matin de mes journaux, juste pour savoir. Mais les mots inutiles, les images en boucle qui attisent la peur et la violence je m’y refuse. Belle soirée à toi Rony et bel été. Amitié.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Solange, ce commentaire me touche, toi qui aimes les mots. C’est vrai, la culture doit être plus qu’un refuge, une force et un gage d’humanité. Le temps que nous vivons en a besoin
      Amicalement

      Aimé par 1 personne

  3. J’aime le dit et le non-dit, présenté avec tact et talent…
    J’espère que la souffrance piétinée s’effacera comme la pluie s’évapore après avoir couché l’herbe des champs…

    J'aime

  4. .. et le clivia de prendre la lumière sans lire Proust !

    J'aime

  5. Bonjour Rony
    En ce qui concerne la main verte, je pourrais t’aider mais je suis loin …
    Les plantes il faut les aimer, elles doivent sentir qu’on s’occupe d’elles sinon elles se laissent dépérir parfois (comme les humains qui sont délaissés et ne « sentent » pas qu’on les aiment)
    Tu lui parle ? 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s