Mots dits

Les mots ! Les mots ! Ça va ça vient, les mots ! Puis on ne les trouve plus. Perdus, égarés quelque part dans une faille de silence, de rébellion, de perte de mémoire ou que sais-je encore ? Ou bien alors ils ne signifient plus rien, à force d’usage, de répétition, d’interprétation, de manipulation. Insignifiants par habitude. Mais, donc, pour ces raisons, faudrait-il se taire, définitivement, là, tout de suite. Parce qu’on les a oubliés ici ou là, parce qu’on les a fait mentir, employés à contre sens, triturés, vidés de leur sang ? Comment, dans ce cas, les ressusciter, leur redonner vie, tout propres, tout vrais comme avant, si l’on reste muet ? C’est une malédiction. Sincèrement, on ne sait quoi dire…

rony